Annonces

Guides sur l'Egypte
Les villes d’Egypte à visiter
Archives

Appels du ministère du Tourisme pour que les hôtels égyptiens passent au vert

egypte panneau solaireLe ministère de Tourisme a souhaiter encourager les hôtels à augmenter la dépendance sur les énergies renouvelables mais cela a suscité un certain scepticisme alors que le pays est confronté à de fréquentes coupures de courant provoquées par la pénurie de carburant.

« L’initiative visant à fournir de l’énergie renouvelable dans les hôtels en Égypte n’est rien, c’est un moyen de promouvoir le tourisme, plutôt que d’investir sérieusement dans le domaine lui-même », a déclaré Mohamed El-Sobky, le directeur du Centre de recherche sur l’énergie. El-Sobky indique que les investissements dans le secteur des énergies renouvelables en Égypte sont «douteux».

Il a ajouté que même si le secteur avait récemment reçu des incitatifs gouvernementaux tels que les exonérations fiscales à l’investissement, encore peu a été réalisé jusqu’à présent.

Le ministère a signé un protocole samedi dernier, en coopération avec la SEDA Égypte et l’Association des Hôtels d’Égypte pour transformer les hôtels et centres de villégiature du pays, en particulier dans le Sinaï et le long de la mer Rouge, de s’appuyer sur des sources écologiques d’énergie. Les projets à moyen et long terme comprendront les applications de l’énergie solaire pour les hôtels ainsi que le remplacement du gaz naturel pour les véhicules touristiques et les hôtels.

« Il y a aussi une législation floue quand il s’agit de ce secteur spécifique en Égypte », a déclaré Sobky, « en particulier au sujet des investissements dans ce domaine, c’est pourquoi nous n’avons pas d’estimations réelles des investissements de ces projets. »

En janvier dernier, le ministre du Tourisme Hisham Zaazou a annoncé trois projets prévus dans le domaine depuis 2013. Un de ces projets vise à modifier les autobus touristiques pour qu’ils utilisent le gaz naturel au lieu du diesel, une fois que les stations de gaz naturel seront construites, tandis qu’un autre objectif est de mettre en œuvre un éclairage intelligent, qui détecte la présence de personnes et allume ou éteint les couloirs automatiquement, afin d’économiser de l’énergie. Le troisième projet, quant à lui, est construit autour d’un objectif à long terme de commutation de 100 000 chambres d’hôtel de chauffage conventionnel au chauffage solaire de l’eau dans les cinq prochaines années.

L’Égypte a été en proie à des coupures de plus en plus fréquentes d’électricité depuis la révolte 2011, déclenchées par des pénuries de carburant et les exigences qui accompagnent un pic des températures estivales élevées.

Selon un rapport de la Banque mondiale, le taux de croissance de la demande d’électricité en Égypte a dépassé 6,5% par an au cours des 10 dernières années et devrait rester dans la fourchette de 6-7% au cours des 10 prochaines années.

Amr Farouk, managing partner chez Oasis énergies renouvelables, a déclaré que la nécessité d’une transformation verte dans le secteur du tourisme égyptien est « vital si le secteur veut croître et perdurer ». Il a en outre expliqué que « les applications de chauffage solaire de l’eau et de l’éclairage intelligents sont des projets à court terme qui faciliteront bientôt la transformation du secteur ».

Laisser un commentaire