Annonces

Guides sur l'Egypte
Les villes d’Egypte à visiter
Archives

Le tourisme en Égypte encore affaibli par de violents affrontements

Caire troublesLa récente violence et les affrontements dans le Caire a brisé les espoirs de l’Égypte de faire une grande année touristique. Les manifestations au Caire contre le président Mohamed Morsi, exigeant sa destitution ont menacé de lancer la deuxième vague de mouvement pro-démocratie.

Malheureusement, l’industrie du tourisme doit payer le prix pour cela. Même si la plupart des sites touristiques n’ont vu aucune violence à ce soir, mais les scènes de manifestants déchaînés et des affrontements avec la police anti-émeute sont suffisantes pour que les touristes appuient sur le bouton panique et remballent leur adaptateur secteur universel.

Les hôtels au Caire ont signalé que le taux d'occupation est encore pire depuis un certain temps. L'agitation politique nuit à leur activité de la même manière que lorsque le mouvement contre Hosni Moubarak était à son apogée.

Peut-être l'incident le plus effrayant jusqu’à présent, c’est quand certains manifestants ont atteint le hall de hôtel Semiramis Intercontinental dans le centre-ville du Caire. Un membre du personnel de l’hôtel a tweeté une demande d’aide pour contrer une attaque soudaine. Depuis cet incident l’hôtel a comme annulé toutes les réservations.

Sur la place Tahrir, les manifestants se heurtent à la police régulière. L’aggravation de la situation sur la place Tahrir a contraint les autorités à demander aux 3 hôtels à proximité de prendre des mesures de sécurité.

Le taux d’occupation est en baisse depuis 2010 et les bénéfices ont chuté de 60 pour cent. Les hôtels ne sont pas être en mesure de couvrir leurs frais mensuels. Alors que la situation semble aujourd’hui désespérée, certains hôtels peuvent être forcés de fermer leurs portes ou risque d’être incendiés par les manifestants.

La plupart des stations de la mer Rouge en Egypte ont vu un espoir de reprise en 2011, mais les protestations ont amené la situation de retour à la case départ. Selon les estimations de l’industrie d’occupation au Caire se situe autour de 15 pour cent, 50 pour cent pour les stations de la mer Rouge et seulement 5 pour cent pour Louxor et d’Assouan.

Laisser un commentaire