Annonces

Guides sur l'Egypte
Les villes d’Egypte à visiter
Archives

Le tourisme en Egypte face à une nouvelle crise avec les craintes pour la sécurité

Hurghada egypteL’industrie touristique de l’Égypte a du faire face à une nouvelle crise vendredi alors que les gouvernements étrangers ont mis en garde leurs citoyens de rester à l’écart et ont demandé aux visiteurs déjà présent de rester dans leurs hôtels.

Les craintes de troubles au niveau national à la suite d’une violente répression par le gouvernement intérimaire soutenu par l’armée ont donné lieu à une série d’avertissement des pays étrangers, délivrant des conseils officiels contre les voyages non essentiels en Egypte.

Cela va porter un nouveau coup dur à un secteur qui a déjà été gravement affaibli avec les retombées de l’instabilité politique qui ont suivis le printemps arabe de 2011.

La Russie, qui compte plus de 50000 de ses ressortissants actuellement en vacances en Égypte et un nombre similaire ayant réservé pour y aller dans les mois à venir, a informé les agents de voyages de cesser de vendre des séjours en Égypte.

La Grande-Bretagne, qui avait auparavant exclu les populaires stations balnéaires de la mer Rouge en Égypte des avis aux voyageurs, a demandé vendredi à ses ressortissants qui séjournent dans la station balnéaire de la mer Rouge Hurghada de rester dans leurs hôtels, suivant les conseils reçus de la police égyptienne.

L’avertissement fait suite à un décès à Hurghada mercredi.

« La Police de Hurghada a conseillé aux touristes de rester dans un parc de l’hôtel » d’après une déclaration du Foreign Office. « Nous vous conseillons de suivre leur conseil ».

« Il est fortement conseillé d’éviter toutes les manifestations et les grands rassemblements.

« Si vous devenez conscient de toute manifestation à proximité, quittez les lieux immédiatement. N’essayez pas de franchir les barrages routiers érigés par les forces de sécurité ou des manifestants. »

Le tour-opérateur Thomas Cook a indiqué qu’il avait annulé les excursions des stations de la mer Rouge au Caire, Louxor, Mont Moïse et le monastère de Sainte-Catherine.

Mais un porte-parole a ajouté: « Charm el-Cheikh et Hurghada sont pleinement opérationnelles et les vacanciers continuent à apprécier ces stations populaires. »

L’Italie, qui compte environ 19000 citoyens en Égypte, leur a conseillé de rester dans les hôtels et centres de villégiature.

« Nous vous conseillons vivement d’éviter les excursions en dehors des zones touristiques, en particulier dans les villes, » le ministère des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué publié sur son site Internet.

Le ministère a également déclaré que la situation de sécurité dans la partie nord de la péninsule du Sinaï était « très précaire » et déconseille tout voyage là-bas.

« Il y a un risque d’attaques terroristes. Il devrait y avoir une prudence particulière dans la région bordant la bande de Gaza, au Caire et à Alexandrie ».

« Une grande prudence est recommandée dans les zones surpeuplées ».

Les avertissements émis par la Grande-Bretagne et l’Italie se sont reflétées en France, en Allemagne et en Espagne.

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a indiqué qu’une éventuelle évacuation des ressortissants français était réexaminées. « Nous allons voir comment la situation évolue », a indiqué le ministre, ajoutant que, dans le même temps, les citoyens qui se trouvent en Égypte étaient « très fortement conseillé de rester dans leurs maisons ».

Laisser un commentaire