Annonces

Guides sur l'Egypte
Les villes d’Egypte à visiter
Archives

L’Egypte annonce une montée des chiffres du tourisme

L’Égypte a enregistré une hausse de 17 pour cent du nombre de touristes en 2012 et une augmentation de 13 pour cent des revenus générés, a déclaré le ministre du Tourisme , indiquant une reprise soutenue dans cette industrie vitale pour l’Égypte.

Le ministre du Tourisme, Hisham Zaazou, ne donne pas le nombre total, mais ce pourcentage s’élève, selon un calcul basé sur les chiffres Reuters de 2011, indiquant qu’environ 11,5 millions de touristes sont venus en 2012 et ils auraient généré environ 9,9 milliards de dollars.

C’est bien en deçà des 14,5 millions de visiteurs qui ont rapporté des revenus allant jusqu’à 12,5 milliards de dollars en 2010, avant que l’insurrection ait éclaté en Janvier 2011, conduisant à la chute du président Hosni Moubarak et deux années de troubles politiques et de violence qui ont fait fuir de nombreux touristes.

Le ministre a indiqué qu’il était heureux de ces résultats, qui fourniront un soutien pour l’économie de l’Egypte qui a du mal à se remettre de l’impact de la révolte et qui recherche une bouée de sauvetage du Fonds monétaire international.

Avant le soulèvement, le tourisme représentait 11 pour cent de l’activité économique en Égypte et un quart des recettes en devises, d’après les estimations des économistes.

« Nous avons fait mieux qu’on ne s’y attendait, malgré les problèmes que nous avons eus, » a déclaré le ministre du tourisme à Reuters en marge d’une conférence sur le tourisme au Caire. » Nous avons eu une augmentation de 17 pour cent en nombre et une augmentation de 13 pour cent des revenus générés par rapport à 2011. »

Les chiffres du gouvernement montrent que 9,8 millions de touristes sont venus en 2011 et ce qui représente 8,8 milliards de dollars.

Le ministre du tourisme indique également que les chiffres de 2012 signifiaient qu’il y a eu 22 pour cent de visiteurs moins par rapport à 2010 et ils ont généré des recettes de 25 pour cent de moins.

« Nous pouvons nous rapprocher à proximité de chiffres de 2010 d’ici la fin de l’année 2013. Nous espérons ouvrir la voie vers un retour en force, » a conclu le ministre.

Laisser un commentaire