Annonces

Guides sur l'Egypte
Les villes d’Egypte à visiter
Archives

Pourquoi visiter la ville d’Abou Simbel en Haute-Égypte

Abou Simbel en Haute-Égypte a été sauvé de la montée des eaux du lac Nasser, qui s’accumulait derrière le barrage d’Assouan, dans un plan de sauvetage archéologique massifs parrainée par l’UNESCO dans les années 1960. Le complexe de temples dédiés au Pharaon Ramsès II « le Grand » reste une destination inoubliable à réaliser en Égypte.

Abou Simbel est un village situé 280 km au sud d’Assouan et seulement à 40 km au nord de la frontière soudanaise. Il s’agit d’une très petite ville avec très peu de chance d’attirer des visiteurs autres que pour ses grands temples pour lesquels elle est célèbre. Peu de touristes s’attardent plus de quelques heures, même si il y a 5 hôtels pour attirer les visiteurs à rester la nuit.

Les temples d’Abou Simbel ont été autrefois situé plus bas sur la colline, face au Nil, dans les mêmes positions relatives, mais en raison de la montée des eaux du lac Nasser, les emplacements d’origine sont sous l’eau. Dans les années 1960, chaque temple a été soigneusement sciées en cubes de pierre numérotées, déplacé vers le haut, et remonté avant que l’eau n’arrive.

Le Grand Temple de Ramsès II était remonté en face d’une montagne factice, construit comme un terrain de basket en forme de dôme, où les cubes de pierre occupe une section sous le dôme; de l’extérieur, la montagne ressemble à de faux rocher solide.



Les archéologues ont conclu que la taille immense de statues dans le Grand Temple étaient destinées à effrayer les ennemis potentiels approcher région du sud de l’Égypte, comme ils ont voyagé sur le Nil à partir de l’Afrique.

Ce qu’il vous faudra voir à Abou Simbel :
Grand Temple de Ramsès II. visite de 06h00 à 17h00. Sculpté sur une montagne entre 1274BC et 1244BC, mais perdue pour le monde jusqu’à ce qu’il fut redécouvert en 1813 par l’explorateur suisse Jean Louis Burkhart. Dédié à Ramsès II lui-même et les dieux Rê, Amon et Ptah. Caractéristiques 4 statues de Ramsès de plus de 20m. Son axe a été placé par les anciens architectes égyptiens de telle façon que deux fois par an, sur Février et Octobre 20, les rayons du soleil pénétraient dans le sanctuaire et éclairer la sculpture sur le mur du fond, sauf pour la statue de Ptah, le Dieu qui est toujours resté dans l’obscurité.

Le Temple d’Hathor. ( à venir )

Laisser un commentaire