Egypte Voyage

Le climat en Égypte

L’Égypte est en grande partie un désert, une extension du grand Sahara qui bande l’Afrique du Nord. Sauf pour la mince bande de terres arrosées le long du Nil qui s’élargit dans le delta du Nil, très peu pourrait survivre ici. Comme l’a dit l’historien grec Hérodote: « L’Égypte est le don du Nil ».

Généralement, les étés sont chauds et secs et les hivers, modérés. Novembre à Mars sont certainement les mois les plus confortables pour voyager en Égypte. Il n’y a presque pas de pluie dans la vallée du Nil, donc vous n’aurez pas besoin de matériel de pluie!

Le climat, cependant, varie un peu en fonction de l’endroit où vous êtes dans le pays. Sur la côte nord le long de la mer Méditerranée, une mince bande de terre s’étendant de la mer à 50 km au sud reçoit quelques-unes des pluies les plus fortes du pays pendant les mois d’hiver. Les orages accompagnés de fortes averses de pluie qui durent souvent plusieurs heures ne sont pas rares ici comme à Alexandrie, Marsa Matrouh et toutes les autres zones côtières, et même le Delta. Certaines années, les pluies peuvent durer une journée entière, bien que la pluie tende à être moins lourde. La grêle n’est pas rare non plus, surtout dans le désert où le temps est généralement plus froid et permet à la glace de tomber et même de givrer pour se former les jours non pluvieux.

Dans les montagnes du Sinaï et les montagnes de la mer Rouge, qui s’étendent le long du littoral de la mer Rouge, il y a généralement plus de pluie car les nuages ​​de pluie se développent lorsque l’air chaud s’évapore. terrain. Les inondations dans ces zones sont un phénomène météorologique commun, car une grande quantité de pluie peut tomber en très peu de temps (souvent un jour ou deux), avec le tonnerre et la foudre aussi. En raison du désert et du manque de végétation abondante, l’eau de la pluie tombe rapidement à travers les collines et les montagnes et inonde les zones locales. En effet, chaque année il y a des articles dans les journaux locaux sur les inondations soudaines dans les régions du Sinaï et aussi en Haute Égypte (sud de l’Égypte) comme à Assiout, Louxor, Assouan, Sohag, etc.



Ces inondations ne se produisent généralement que deux ou trois fois par an, et souvent ne se produisent pas du tout dans quelques années, selon le temps. Quand cela arrive, c’est souvent au début de la saison, comme en septembre, en octobre ou en fin d’hiver, comme en février ou en mars (souvent la saison la plus pluvieuse en Égypte). Ainsi, il faut être prudent en s’aventurant dans le désert ou en campant dans certaines zones, car l’eau peut soudainement descendre des montagnes et des collines environnantes. Il peut parfois porter un courant assez fort qui a été connu pour briser les maisons des populations rurales qui construisent leurs maisons à partir de la boue, des briques et d’autres matériaux faibles. Il n’est pas surprenant d’entendre que certaines personnes se noient dans les inondations, ce qui est étrange pour un pays désertique qui ne reçoit pas beaucoup de précipitations.

En altitude, comme au sommet des montagnes du Sinaï, les températures peuvent chuter beaucoup plus que les zones environnantes, ce qui permet des chutes de neige en hiver, car les températures peuvent descendre en dessous du point de congélation et même en cas de gel. zones désertiques où les températures sont généralement plus froides que dans les villes.

Les mois de décembre et de janvier sont généralement les mois les plus froids de l’année, bien qu’il soit généralement plus chaud dans les régions plus au sud et dans les grandes villes.

Les visiteurs doivent être conscients que la plupart des maisons et appartements au Caire et en Égypte n’ont pas de chauffage central comme les pays avec des climats plus froids car le principal problème météorologique en Égypte est la chaleur. Par conséquent, même si le temps n’est pas si froid pour le voyageur occidental, il peut être encore plus froid à l’intérieur de l’appartement, car la température à l’intérieur des maisons est généralement de quelques degrés ou plus froide que dans la rue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *