Annonces

Guides sur l'Egypte
Les villes d’Egypte à visiter
Archives

L’Egypte ouvre un hôtel sans alcool dans la station balnéaire d’Hurghada

Hurghada egypte mer rougeLes gestionnaires du tourisme égyptiens ont célébré l’ouverture d’un hôtel sans alcool dans la populaire station balnéaire d’Hurghada, ce week-end, un mouvement espérant attirer les touristes musulmans conservateurs dans une région populaire auprès des visiteurs étrangers et locaux.

Le Roi Hôtel est l’un des premiers hôtels sans alcool à ouvrir sur la côte de la mer Rouge en Égypte, et il arrive après que les libéraux aient exprimé leurs préoccupations alors que les islamistes qui sont arrivés au pouvoir l’an dernier cherchant à limiter les libertés personnelles et souhaitant imposer l’idéologie conservatrice.

Ils s’inquiètent également sur le fait que ces hôtels pourraient dissuader les touristes étrangers, dont le nombre a chuté fortement après le soulèvement qui a renversé le président Hosni Moubarak en 2011.

Yasser Kamal, le propriétaire de l’hôtel, a minimisé son importance politique : « L’idée de lancer un hôtel sans alcool n’est pas d’adhérer à un mouvement particulier, mais plutôt de fournir un nouveau type de tourisme ».

Une vidéo YouTube montre les managers de l’hôtel qui pour célébrer le lancement, alignent les bouteilles d’alcool sur le trottoir à l’extérieur du bâtiment avant de déverser leur contenu et de briser les bouteilles d’alcool.

L’hôtel, qui dispose de 134 chambres et 35 suites, a alloué le dernier étage et une piscine pour les femmes seulement, les musulmans conservateurs croient en la séparation des hommes et des femmes non apparentés.

La plupart des grands sages islamiques reconnaissent aussi que l’Islam interdit la consommation d’alcool.

Environ 14,5 millions de personnes ont visité l’Égypte en 2010, ce qui représente 10 pour cent de l’activité économique et a fait gagner au pays 12,5 milliards de dollars.

Mais le nombre de visiteurs a chuté d’environ 9,8 millions l’année suivante, en raison des troubles politiques et il va falloir du temps pour récupérer leur niveau d’avant-révolution.

Le gouvernement du président Mohamed Mursi a augmenté les taxes sur les boissons alcoolisées en Décembre, mais a reculé après que le changement fut critiqué par ses adversaires.

Un responsable égyptien a déclaré en Février que le gouvernement ne voulait plus délivrer ou renouveler des licences pour la vente d’alcool dans les nouvelles zones d’habitation dans la banlieue du Caire, d’Alexandrie et d’autres grandes villes.

Laisser un commentaire